TERMINUS CARTHAGE

Un petit clic pour un grand plouf

 

De mon temps, certains TGM, le train Tunis-Goulette-Marsa faisaient demi tour à Carthage pour retourner à Tunis, et même si j'allais à Sainte Monique (Saïda après 1958) ou La Corniche qui sont plus loin, si j'entendais le controleur crier "Terminus Carthage" sur le quai de Douar Chott, je montais (de préférence en marche) dans le TGM pour assister à la manoeuvre depuis le quai de Carthage ou caché dans une cabine de controle qui malgré l'absence de poignée s'ouvrait avec une bonne vieille règle d'écolier en métal recalibrée et coudée. J'en ai utilisé beaucoup pendant ma scolarité, parce que le contrôleur nous les confisquait quand on se faisait chopper.

Il ne faut pas m'en vouloir si je ne raconte pas l'histoire de Carthage. D'autres sites le font mieux que je ne pourrais le faire et je ne me sens pas à la hauteur de ce monument historique. D'ailleurs, j'ai toujours préféré les ports puniques aux guerres du même nom, et la pêche au carbure à la chasse aux bons points. 

Petit rappel pour ma mère qui s'est mise à surfer à 78 ans : "Clique sur les images" ou ici

 

 

 

 

 

 

mailto:bertrand@profburp.com